alain

alain

(52 commentaires, 7 articles)

Cet utilisateur n'a pas partagé les informations de profil

Articles par alain

Habitat participatif : « TINTAMARE » à La Verrière

0

8 logements sont encore disponible du T2 au T5. Voir ce beau projet Tintamare

EnerCitY 78

0

L’énergie citoyenne des Yvelines vous intéresse ? 

Voir la coopérative locale d’énergie partagée Enercity 78

Première rencontre Énergie Partagée d’Île-de-France
Évènement historique
pour notre mouvement : le 9 avril, Énergie Partagée organisait la première rencontre des projets citoyens de production d’énergie d’Ile-de-France. Association de rénovation thermique déjà opérationnelle qui souhaite développer de la co-génération à Rueil-Malmaison, projet alliant géothermie, solaire et méthanisation à Ville d’Avray, ainsi que des collectifs qui projettent des installations photovoltaïques à Cachan, aux Lilas, ou sur un lycée de région Parisienne (Greenpeace). Une grande diversité, mais une même envie de faire progresser les énergies renouvelables.
Pour nous,file une grande bouffée de motivation à se sentir partie prenante d’un mouvement plus grand et une responsabilité de montrer la voie en tant que projet photovoltaïque le plus avancé d’Île-de-France.

Les démarchages continuent
Donc retour à notre affaire.
Nos quelques mois de travail nous ont appris qu’un critère pour réussir un projet photovoltaïques est de multiplier les installations, pour baisser les coûts.
Ce mois-ci, EnerCitY78 a donc repris son bâton de pèlerin pour mener à nous d’autres partenaires, en plus de la mairie de La Verrière, pour nous aider à trouver des toits. C’est donc la mairie de Jouy-en-Josas et le Parc Naturel Régional (PNR) de la vallée de Chevreuse que nous avons rencontré. Deux acteurs institutionnels très différents. Deux rendez-vous très différents.
Du coté de la mairie de Jouy-en-Josas le photovoltaïque est un terrain connu. À notre surprise, la discussion porte très vite sur des questions techniques : puissance installée, démarches administratives, taux de retour sur investissement… Ils ont en effet équipé une école primaire il y a quelques temps. Là où nous les intriguons, c’est sur la démarche citoyenne. Bien que la ville ait un secteur associatif dynamique, ils voient mal comment notre projet s’organise, leur expérience dans le domaine s’était faite avec un développeur privé.
Pour le PNR cette facette est au contraire une évidence. Il est dans leur mission de soutenir les projets citoyens : monnaie locale, Alternatiba Jouars-Pontchartrain, Alternatiba Rambouillet … c’est donc tout naturellement que nous convenons d’organiser ensemble une réunion publique cet été.

Le projet de La Verrière continue

D’ici là, il nous reste beaucoup à faire à La Verrière.
Deux toits municipaux nous ont déjà été proposés et les prospections vont bientôt reprendre avec la maire pour en trouver d’autres. Mais il s’agit également de trouver des particuliers intéressés pour équiper leur toit et surtout beaucoup de monde pour transformer une part de leur épargne en investissements responsable. Il va donc nous falloir s’organiser pour communiquer efficacement sur ces deux sujets. Deux axes de travail s’inscrivent déjà dans cette objectif : la fabrication d’une éolienne avec le fablab de SQY et l’animation d’un stand à la fête de la ville, le 18 juin.

Avec vous pour lle premier projet citoyen de production d’énergie d’Île-de-France.

Organisons l’autostop

0

logoPartageons nos déplacements avec Pouces d’Yvelines, association fondée à Beynes sur le modèle de REZO POUCE.

Projet à organiser sur Rambouillet en coordination avec les autres villages.

Familles à alimentation positive

0

Les Familles à alimentation positive : Accompagnement en bio, pour un prix bas du repas, en facilitant les liens avec les acteurs des circuits courts.

Ils l’ont fait, pourquoi pas nous ?

Traquons en convivialité les dépenses énergétiques

0

familles-a-energies-positivesDéfi Familles à Énergie Positive permet d’informer et de sensibiliser à l’impact de nos comportements sur le climat. Chaque équipe s’engage à réduire sa consommation d’énergie et ses émissions de gaz à effet de serre. En relation avec l’Agence locale de l’énergie et du climat, nous formons un groupe (déjà 6 foyers).

Muni d’une malette de matériel d’économies d’énergie, le capitaine (à déterminer) pourra aider son équipe à détecter, contrôler, mesurer les principaux postes d’économie d’énergie, il pourra de plus tester et faire tester du petit matériel d’économie d’énergie et d’eau.

Voir le site Familles à énergie positive.

Habitat écologique partagé et participatif

3

La visite du château de Rochefort-en-Yvelines s’est déroulée le samedi 23 janvier. Le projet portait vers la possibilité de le transformer en une Oasis Colibri (lieu de vie et lieu de ressources, écologique et participatif).
L’endroit se situe dans un château Louis XIII, 1 000 m2 habitables, 3 ha de terrain en bordure de forêt (voir documents ci-joints) à Rochefort-en-YvelinesChâteaufacade (à 7 km de Dourdan, 9 km de la Celle-les-Bordes, 17 km de Rambouillet).

Il s’agirait de transformer ce lieu en habitat partagé (ou participatif) avec une petite activité agricole (permaculture), tout en y organisant un lieu de bien-être : stages (yoga, méditation…, projets artistiques, fab labs…). 
C’est un projet qui peut évoluer, il est ouvert à toute proposition.
De plus, la démarche s’inscrit complètement dans les objectifs du Parc de Chevreuse pour l’habitat participatif. Nous pourrons les solliciter, notamment une urbaniste et une paysagiste pour nous conseiller et pour intervenir auprès des administrations
Un représentant des Oasis Colibris et deux architectes nous ont accompagnés.

Plan château

 

Une réflexion pourrait se faire sur un habitat participatif ou partagé (à inclure dans un programme municipal ou un projet privé ?). voir le projet de la Verrière.

 

Une réunion est à prévoir pour lancer un projet.

Il est un vecteur de modernité et une réponse écologique et social et peut utiliser les nouvelles technologies. En Suède et en Norvège, il représente entre 15 et 20 % du parc immobilier.
L’habitat participatif est une troisième voie : il réduit l’étalement urbain, les coûts de construction et d’usage.
Les économies possibles sur la construction d’un programme neuf sont de l’ordre de 5 à 17 % (livre blanc sur l’habitat participatif en 2011).
Il permet aussi des économies à l’usage de 25 % (chauffage, entretien, énergie…).
Il est avant tout un vecteur de lien social, un outil à tisser du vivre ensemble.

Dans les années 1970, ce sont les famille d’Europe du Nord qui créent les premiers « habitats partagés ». Au centre de leur préoccupation, le sentiment d’élever leurs enfant dans de meilleures conditions, de nouer une vie plus solidaire basée sur l’entraide et le partage des tâches répétitives (repas pris en charge à tour de rôle, permettant de libérer du temps pour les femmes).

Statut juridique
• Copropriété qui achète le foncier (via un notaire) et prend en charge la construction (méthode adaptée pour les petits habitants (3 à 4 familles). Cette forme juridique permet d’échapper aux contraintes juridiques de la SCI.
• Société civile coopérative de construction (SCCC). Le statut des logements peut-être l’attribution en jouissance ou en propriété. On peut faire une copropriété parallèle à la SCCC.
• SCI d’attribution (interdit l’investissement locatif).

 Sur Rambouillet et sa région, un groupe de personnes est intéressé par cette démarche.
Cependant il faut constituer un groupe d’élaboration technique du projet.

Ci-dessous des liens intéressants sur l’habitat groupé  :

– Habitats groupés en locatif social
– un architecte qui a l’habitude des projets d’habitat groupés 
– Plateforme de l’habitat participatif
– http://www.leprojeteden.fr/le-collectif.html

L’autoconstruction en maison de paille qui peut s’avérer très économique et surtout d’une isolation incomparable :
http://www.compaillons.eu/

Flux RSS de alain
Haut de page